expositions 2017

IACTATIO
Rites et offrandes pour franchir le col de Tende dans l'Antiquité

Du 7 juillet 2017 au 31 mars 2018

 

 

Au nord-est des Alpes-Maritimes, le col de Tende a toujours été l'un des itinéraires transalpins les plus naturels vers le Piémont italien, baptisé "Route du sel" au Moyen Age, puis "Route royale" sous la Maison de Savoie.

Des découvertes archéologiques faites sur le site à partir de 1994 ont conduit des scientifiques à effectuer des fouilles plus poussées. Elles ont révélé l'importance du lieu à des époques bien plus anciennes, surtout au moment de l'âge de Fer et de l'Antiquité.

Le musée départemental des Merveilles de Tende présente ces vestiges au travers de l'exposition "Iactatio, Rites et offrandes pour franchir le col de Tende". Riche de nombreux objets originaux et d'une scénographie interactive, balayant une période d'environ un millénaire entre le Ve siècle avant et après J-C, l'exposition s'enrichit de conférences sur les cultes gallo-romains, d'ateliers pour enfants et familles, ou encore de projection de films.

Présentation de l'exposition en vidéo

 



Du 7 juillet 2017 au 31 mars 2018

Entrée libre.
 

 


 

Fleurs des merveilles

du 11 mai au 30 septembre 2017

 

 

L’exposition « Fleurs des Merveilles » présente un carrousel de fleurs sauvages partageant avec les célèbres gravures rupestres le milieu naturel du site du mont Bego.
Ces photos ont été collectées au fil des saisons par René Lombard (www.macro-mercantour.com), passionné de montagne et de photographie, afin d’exprimer le caractère exceptionnel de la flore du massif du Mercantour.
Aux confins méridionaux de l'arc alpin, là où la montagne s'approche de la mer, les éléments naturels ont donné naissance, avec la complicité du soleil, à des fleurs magiques et émouvantes : le musée départemental des Merveilles vous en présente une sélection significative, pour revivre ensemble cette beauté…

 

 


 

A mes montagnes, hommage à Hervé Gourdel

du 13 mai au 30 septembre 2017

 

 

Le Département des Alpes-Maritimes a choisi de rendre hommage à Hervé Gourdel, guide de haute montagne si tragiquement disparu, et présente l'exposition "A mes montagnes".

 

C’est à l’âge de 13 ans, qu’Hervé Gourdel découvrit la montagne, en grimpant au sommet du mont Ténibre, en Haute-Tinée. Dès lors, la passion de la montagne, celle de sa découverte, de la liberté qu'elle procurait, le gagna. Il fit de sa passion son métier et son goût du partage, sa profonde humanité, son respect de la nature le conduisirent naturellement vers la carrière de guide de haute montagne. C'est à Saint-Martin-Vésubie, qu'il ouvrit un bureau des guides, avec des amis, soucieux de travailler en montagne, de la faire vivre et de suivre la voie de leurs aînés, Victor de Cessole, Jean et Jean-Baptiste Plent. Ils avaient pour objectif de faire partager au plus grand nombre leurs connaissances d'un trésor naturel, le Mercantour, si proche de la Côte d'Azur.

 

Hervé Gourdel possédait ces qualités, empreintes de chaleur humaine, d’humilité et de sérénité, des hommes vrais, des hommes proches de la nature, des hommes de coeur. Elles le conduisirent à partir à la découverte d’autres peuples, d’autres civilisations, d’autres montagnes.

 

Tout comme de nos massifs, il sut en saisir la beauté, l'originalité, le caractère au travers de la photo, sa deuxième passion.

 

C'est la conjugaison de ces deux aspects de sa personnalité, le montagnard et le photographe, que présente cette exposition qui nous invite à le suivre sur le chemin de ses passions.